l’histoire de hachikō

Ayant débuté mon séjour au Japon à Shibuya, et grande fan de Nana (Ai Yazawa), je voulais relater la célèbre histoire de Hachikō.

Hachikō, Akita japonais (race provenant des montagnes du nord) né en 1923, est le compagnon fidèle du professeur Hidesaburō Ueno de l’université de Tōkyō qu’il accompagnait tous les matins jusqu’à la gare de Shibuya. Il revenait le chercher après sa journée de travail.

Un train-train quotidien qui, hélas, ne dura pas bien longtemps. En mai 1925, le professeur n’est pas au rendez-vous. Il succombe à une hémorragie cérébrale sur son lieu de travail.

Hachikō, naturellement, est à la gare. Ne le trouvant pas, il revient néanmoins tous les jours, à son emplacement habituel, espérant revoir son maître.

Et ce durant neuf ans.

Déjà, le professeur de son vivant et son chien n’étaient pas passés inaperçus à Shibuya. Alors lorsque Hachikō, orphelin sans le savoir, attendait et repartait bredouille depuis la disparition de son maître, les voyageurs finirent par se prendre d’affection pour ce chien original en lui offrant des casse-croûtes.

Après toutes ces années d’attente, Hachikō finit par mourir en mars 1935 dans une rue du quartier de Shibuya. Les médecins avaient diagnostiqué une phase terminale de cancer et une infection dûe aux vers.

Comment l’histoire de Hachikō fut-elle révélée au grand jour?

Un étudiant du professeur Ueno, préparant une étude sur la race Akita, remarqua tout naturellement le chien à la gare et le suivit jusqu’à sa demeure. Il comprit toute l’histoire et parla de Hachikō dans son projet.

Seulement 30 chiens de la race Akita étaient répertoriés à l’époque, et Hachikō en faisait partie. L’étudiant continua d’alimenter ses articles de la fidélité extraordinaire du chien.

Une publication dans le Tokyo Asahi Shimbun le rendit populaire auprès de tous les Japonais. Hachikō devint un symbole de loyauté, une valeur nationale inébranlable depuis l’époque du bushidō (la voie du samouraï).

On érigea une première statue le représentant à la gare de Shibuya en avril 1934; Hachikō était même présent à son inauguration. Mais cette statue fut fondue durant la Seconde Guerre Mondiale à la suite d’une pénurie de métaux.

Personne n’oublia Hachikō, surnommé Chūken (« chien fidèle), et une nouvelle statue fut coulée en son honneur et placée en août 1948 à l’une des sorties de la gare de Shibuya, la Hachikō-guchi (« sortie Hachikō »).

Jusqu’à aujourd’hui, cette statue est le point de rendez-vous idéal et préféré des Japonais et des touristes. Hachikō reste toujours bien entouré. À chaque passage, je jette toujours un coup d’oeil en direction de son effigie.

À sa mort, il fut empaillé et confié au Musée National des Sciences et repose en partie dans le cimetière d’Aoyama auprès de son maître. Il possède même une place d’honneur dans le cimetière virtuel des animaux domestiques du Japon.

N’empêche, certains restent sceptiques quand à la loyauté légendaire du chien. Sans son maître, comment aurait-il pu survivre? La générosité des voyageurs était une réponse claire à ses besoins. Après tout, la bienveillance de certains était aussi tous les jours au rendez-vous.

Cela reste malgré tout une belle histoire dans le coeur de nos amis Japonais, contée principalement aux enfants, est utilisée dans beaucoup d’histoires (comme le manga d’Ai Yazawa, Nana où l’un des personnages est surnommé Hachi).

Pour finir, voici une vidéo illustrant la loyauté légendaire de nos amis chiens, prise après la catastrophe du 11 mars.

Advertisements
Cette entrée a été publiée le octobre 26, 2010 à 01:39. Elle est classée dans à l'arrivée, histoires, mode de vie, mon séjour de 2010 et taguée , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Leave a reply right here ^^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :