les signes d’un été japonais

La température monte, le soleil brille sans arrêt… ça y est c’est l’été! Et au Japon, l’été ressemble à quoi exactement? Tout d’abord il y a une saison des pluies entre juin et juillet, suivie par le mois le plus chaud de l’année (et donc redouté par tous): le mois d’août. Un mois avec des jours où la température varie entre 30 et 35°C accompagné d’un fort taux d’humidité. Mais l’été est surtout le synonyme de toutes ces belles choses:

  • les cigales: le chant rythmique de ces insectes est bien le symbole vivant de l’été, dans les villes ou les campagnes. Au Japon, les cigales (semi) ont un son bien particulier, classé même plusieurs fois parmi les 100 environnements sonores de l’archipel (une initiative du Ministère de l’Environnement sur laquelle je reviendrai dans un prochain billet).
  • le yukata: c’est un kimono d’été léger, entièrement fait de coton, agréable à porter. Les geta sont portés sans chaussettes (tabi) bien évidemment. Aussi, comme l’été est la saison propice des matsuri et des hanabi, on voit beaucoup de gens enfiler le yukata pour participer à ces événements (ceux qui regardent beaucoup d’animation japonaise ont pu le remarquer).
  • les matsuri et hanabi: l’été foisonne de festivals et de soirées feux d’artifice, d’ailleurs les plus spectaculaires de l’année ont lieu en cette période. Certains sont très célèbres, comme ceux de Miyajima où les feux d’artifice sont tirés d’un bateau en pleine mer, offrant un spectacle splendide avec le fameux torii en premier plan. Un moment de prédilection pour les photographes. Je reviendrai plus amplement sur les festivals et feux d’artifices d’été dans un autre article.
  • le furin: petit carillon symbolisant l’été et surtout la fraîcheur, car suspendu aux fenêtres ou portes, il teinte harmonieusement à la moindre brise ou vent frais. Traditionnellement fait de céramique avec un haïku écrit sur un morceau de papier accroché au battant, on en trouve aussi en verre, métal, laiton, etc…
  • les glaces: il y en a pour tous les goûts, selon les spécialités locales ou, comme on peut l’imaginer venant du Japon, avec des arômes totalement insolites qui n’existent que sur l’archipel, . Il existe des glaces au poisson, au cactus (le moins insolite à mon avis), à la méduse (si si!), à l’encre noire, au miso, au curry, à la patate douce, voire même au charbon! La glace au potimarron par Häagen-Dazs qui a fait sensation sur la toile paraît sympathique maintenant…

Lors de ma visite à Kamakura, j’ai découvert leur spécialité locale, la patate douce violette, et je peux dire: dé-li-cieux! J’avais vu des vendeurs de glaces au beni imo (ou murasaki imo) ainsi que bien d’autres produits dérivés de ce tubercule.

Autre genre de dessert glacé: le kakigōri, un genre de sorbet à la glace pilé (proche du snow cone) arrosé de sirop et de lait concentré, consommé à la cuillère.

Ces petits plaisirs estivaux ne vous donnent-ils pas envie de passer l’été là-bas? (^^)

Featured image: Running in their Yukata, by Steve Bonus: Weird ice cream flavors in Japan

Advertisements
Cette entrée a été publiée le juillet 9, 2014 à 15:08. Elle est classée dans insolite, japon traditionnel, mode de vie et taguée , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Une réflexion sur “les signes d’un été japonais

  1. Pingback: fleurs de feu | tokyo fever

Leave a reply right here ^^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :