tomber malade au japon

Et oui pas de chance! Je suis tombée malade durant mon voyage.

En écrivant ce post, ce n’est pas encore tout à fait fini, par contre je vais donner quelques recommandations si vous partez en vacances ou vivre au Japon.

Tout d’abord, faites le plein de médicaments de chez vous! Deux raisons pour cela: d’abord les médicaments sont bien plus chers qu’en France (pour 2 tablettes de paracétamol, j’ai déboursé environ 9€!), et ensuite la composition diffère quelques fois des médicaments « occidentaux ». La troisième raison cachée est que vous n’avez pas besoin de vous casser la tête à essayer d’expliquer au pharmacien ce que vous avez, ni de chercher à déchiffrer les hiérogl… pardon, les kanjis sur les produits. :p

Bon maintenant vous avez fait comme moi, vous débarquez au Japon avec une tablette de paracétamol et autres pilules pour auto-médication et vous chopez la crève, que faire?

Je vais vous filer quelques conseils et vous raconter mon expérience du coup.

D’abord, mon amie Tomoe m’a recommandée de boire une décoction de plantes nommée Kakkonto, c’est un mélange d’herbes venu de Chine à prendre dès les premiers signes pour éviter de tomber malade ou en amoindrir les symptômes (on peut comparer sa prise à l’Oscillococcinum).

Cette boisson est vendue en pharmacie seulement, demandez Kakkonto-drink (en prononçant à la japonaise pour vous faire comprendre: kakkonto-durinku).

Dégargarisez-vous, demandez un ugai gusuri (un dégargarisant contenant de l’iodine) ou faites avec la traditionnelle eau salée… Il faut connaître toutes les recettes naturelles qui préviennent et qui soulagent, c’est important, comme cette infusion de gingembre, curcuma, poivre noir, cannelle, clou de girofle, qui aide à combattre efficacement les maux de gorge ou la grippe. Faites un bon bain chaud avant de dormir, ça peut aider.

Avec un mal de gorge que j’ai indiqué à la pharmacienne, elle m’a recommandé un médicament pour la gorge (nodo), je l’ai pris mais il n’était pas assez fort. C’est mieux que rien. Évidemment, je me suis tournée vers beaucoup de vitamine C, en fruit ou en supplément (ça m’a beaucoup aidée). Tous ces petits remèdes n’ont pas laissé mon cas s’aggraver, même si j’étais déjà bien mal en point.

J’ai téléchargé un document de l’ambassade de France listant les hôpitaux et médecins à voir lorsqu’on est étranger ou expat’ (téléchargez-le ici, il est souvent mis à jour, on y trouve aussi les procédures en cas d’urgence et les mots à connaître). De cette liste, je me suis adressée au centre médical de Roppongi, situé juste en face de la Tokyo Tower, où j’ai pris rendez-vous avec un médecin anglais (d’ailleurs il faut s’y prendre vite si vous sentez que ça va plus mal que vous ne le pensez, car il est difficile d’obtenir un rendez-vous le jour-même, c’est plutôt le lendemain ou le jour d’après).

La consultation était chère: 11,000¥ (environ 100€), les médicaments aussi (autour des 40€). Le Japon est cher pour les malades, et je comprends pourquoi les Japonais prennent des mesures préventives pour qu’il ne leur arrive rien, dans la mesure du possible. De plus, arrêter de travailler peut être très embêtant pour certains, même pour quelques jours.

Le médecin ne me l’a pas précisé, mais je suis certaine que j’ai une rhino-pharyngite vu que je connais bien les symptômes (c’est ma veine!). J’en fais une chaque hiver, cette année-là il a fallu que je tombe malade lors de mon voyage c’est bien dommage. En fait, ce sont surtout ces changements brusques de température qui ont eu raison de moi.

Avant de partir, j’ai fait une assurance voyage évidemment mais dans un cas comme celui-ci, ce sera la sécurité sociale qui me remboursera lorsque je leur ferai un bon dossier à mon retour.

Mieux vaut prévenir que guérir, un motto très présent en Asie, et surtout dans la médecine chinoise. Au Japon, tomber malade signifie aussi qu’on n’a pas pris soin de soi-même.

La meilleure chose à faire lorsque vous voyagez au Japon est de prendre soin de vous au maximum! Un mode de vie sur lequel il faut miser pour éviter tout souci ou complications.

Oh et j’oubliais: portez un masque!

***

Bonus:

Advertisements
Cette entrée a été publiée le avril 26, 2015 à 22:25. Elle est classée dans mode de vie, mon séjour de 2015 et taguée , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Leave a reply right here ^^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :