petit lexique

petit lexique illustration-03

Quelques mots japonais se sont introduits dans mes articles, mais pas de souci, ils sont décortiqués ici de A à Z! ^^

  • gaijin : littéralement étranger, facilement repéré dans les rues de Tokyo par son physique ou ses habitudes visiblement « étrangères » aux yeux des Japonais, comme fumer en marchant dans la rue ou se mettre à droite sur l’escalator (le côté des gens pressés, à l’inverse des pays occidentaux).
  • hanami : c’est la contemplation des fleurs de cerisiers au printemps, un véritable évènement où tout le monde sort dans les parcs entre amis, en famille, ou avec ses collègues, généralement pour pique-niquer. Il faut partir en éclaireur réserver sa place plusieurs heures à l’avance.
  • izakaya : en France on comparerait les izakayas à des bar à tapas, en Orient à un mezzé. En gros ce sont des restaurants qui proposent une variété de mets à partager: sashimi, tofu, poisson, omelette… C’est toujours très convivial, et les portions sont souvent généreuses (pour un prix tout à fait abordable).
  • kawaii : littéralement trop mimiiii!!!, généralement (sur)employé par la gent féminine au pays du Soleil Levant pour désigner tout ce qui est trop mignon (peluches, vêtements, personnages de mangas, etc…)
  • konbini : l’abréviation de convenience store, on en trouverait plus de 40000 sur l’archipel. Ce sont des commerces de proximité très pratiques qu’on trouve à chaque coin de rue, ouverts 24/7, proposant des produits de consommation courante (alimentation, presse, hygiène…) avec des services comme le règlement des factures (gaz, électricité…), distributeurs automatiques de billets, réservations de billets de concert, photocopie, fax…
  • maneki neko : la statuette du « chat qui invite » est un porte-bonheur souvent placé à l’entrée des boutiques ou restaurants afin d’attirer les clients (s’il a la patte gauche levée) ou la bonne fortune (avec la patte droite levée). On peut en trouver avec les deux pattes levées, voire les quatre (plus rare), ou même de couleur jaune (la couleur de l’argent).
  • matsuri : littéralement festival, et il y en a beaucoup au Japon! Impossible de les dénombrer car chaque temple sur l’archipel peut organiser son propre matsuri, sans compter les évènements et fêtes. C’est toujours un plaisir d’assister à un matsuri même si on ne comprend pas trop ce qui se fête ou les quelques discours prononcés. Juste l’ambiance, la musique, les lampions, la déco… ça vaut largement le détour! ^^
  • nebuta vs. neputa : les nebuta sont des figures géantes de papier illustré et illuminées comme des lanternes, le tout monté sur un char, porté par une quinzaine de personnes pour défiler dans des parades (comme pour le célèbre Nebuta Matsuri à Aomori). La différence avec les neputa est que ces derniers sont des structures plates de papier (comme un tambour ou un éventail) tandis que les nebuta prennent la forme de la figure représentée.
  • yukata : kimono d’été qu’on enfile généralement lors de matsuri ou de spectacles de feux d’artifice.

Leave a reply right here ^^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :